Vins effervescents : La confédération des vins IGP répond aux crémants

Suite au recours déposé le 3 février dernier par la fédération nationale des producteurs et élaborateurs de crémants (FNPEC), la Confédération des vins IGP (VINIGP) veut rétablir la vérité au sujet du litige qui les concernent.

Dans un communiqué, VINIGP rappelle que les nouvelles versions des cahiers des charges des IGP effervescents ne vont pas à l’encontre de la décision du Conseil d’Etat rendue en mars 2015. Quant aux conditions de productions, jugées trop laxistes par la fédération des crémants, elles s’expliquent par la plus grande souplesse permis par le label IGP, et non par un manque de rigueur de leur part.

« Si les IGP ne peuvent satisfaire la demande, d’autres segments le feront. On peut penser aux effervescents sans IG, qui ne sont régis par aucune contrainte règlementaire, mais aussi aux proseccos et cavas dont les parts de marché ne cessent de progresser en France. Est-ce ce que souhaite la filière ? », interroge Michel Servage, le président de VINIGP.

Rayon Boissons - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DES BOISSONS EN GRANDE DISTRIBUTION

● L’expertise du seul magazine dédié aux boissons en GMS
● De nombreux reportages en magasins, enquêtes et dossiers produits
● L’évolution chiffrée et les tendances fines du rayon liquides et vins

Profitez d'une offre découverte 3 mois