Dernière minute : un amendement parlementaire pour taxer davantage les boissons énergisantes

18 octobre 2011 - E. M.

Le feuilleton de la taxe soda est loin d’être fini. Dernier épisode en date : Richard Mallié, député UMP des Bouches-du-Rhône et une quarantaine autres parlementaires ont déposé un amendement au projet de lois des finances afin de créer une contribution spécifique pour les boissons énergisantes. Celle-ci pourrait rapporter jusqu’à 20 millions d’euros par an et « contribuer à renforcer la politique de santé publique menée par le gouvernement notamment vis à vis des plus jeunes ». Cet amendement rappelle la taxe sur les malternatives portée en 2004 par Yves Bur, député UMP du Bas-Rhin, pour lutter contre l’alcoolisme des jeunes. Deux ans après son application, les volumes de ces premix étaient divisés par deux en GMS.

Pour expliquer son action, Richard Maillé met en avant que « l’Agence Française de Sécurité Sanitaire des Aliments a émis à plusieurs reprises des avis confirmant que ces boissons ne présentaient aucun intérêt nutritionnel ». Sauf qu'elles ne sont pas les seules. La plupart des boissons apportent davantage du plaisir qu’un intérêt nutritionnel avéré !

Rayon Boissons - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DES BOISSONS EN GRANDE DISTRIBUTION

● L’expertise du seul magazine dédié aux boissons en GMS
● De nombreux reportages en magasins, enquêtes et dossiers produits
● L’évolution chiffrée et les tendances fines du rayon liquides et vins

Profitez d'une offre découverte 3 mois