Boissons sans alcool : Nouvelle rumeur de taxation des boissons non alcoolisées

Selon Le Figaro, le rapport du député Bernard Reynès sur la compétitivité de l'agriculture française, remis hier au ministre Bruno Le Maire, proposerait de taxer plus durement les boissons non alcoolisées. Ce qui permettrait de compenser une mesure visant à réduire les écarts de coût entre les exploitations françaises et leurs voisines européennes en baissant le coût horaire d’un salarié agricole.

Bernard Reynès proposerait le passage de la TVA de 5,5 % à 19,6 % sur les boissons sucrées non alcoolisées. Ce n’est pas la première fois qu’une menace de taxation fait son apparition. En octobre dernier, Daniel Garrigue, député de la Dordogne, avait rédigé un amendement pour prélever de trois à six centimes par litre de boisson gazeuse sans alcool en fonction de sa teneur en sucre. Il s’inscrivait dans le cadre du projet de financement de la Sécurité Sociale avec en trame de fond, la lutte contre l’obésité.

En 2008, un projet de « taxe nutritionnelle », calculée sur le prix HT des sodas, avait déjà donné des frissons aux fabricants de boissons non alcoolisées. Trop complexe a mettre en œuvre, il a finalement été abandonné.

Rayon Boissons - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DES BOISSONS EN GRANDE DISTRIBUTION

● L’expertise du seul magazine dédié aux boissons en GMS
● De nombreux reportages en magasins, enquêtes et dossiers produits
● L’évolution chiffrée et les tendances fines du rayon liquides et vins

Profitez d'une offre découverte 3 mois