Exclusif

Les ventes de boissons à la peine dans les bars

En exclusivité pour Rayon Boissons, Nielsen dévoile les évolutions en volume des principales catégories présentes dans le circuit des cafés-hôtels-restaurants. Si les sorties de spiritueux reculent de – 1,4 % en 2014, les bières doivent se contenter d’une stabilité de leur consommation en CHR.

Selon les données issues du Brand Index CHR CGA-Nielsen, le marché des boissons vendues sur le circuit des cafés-hôtels-restaurants a reculé en volume l’an dernier. Les catégories les plus à la peine sont les BRSA, les eaux et les spiritueux. Les bières se contentent, quant à elles, d’une stabilité. Sauf qu’elles auraient dû bénéficier de l’effet Coupe du Monde de football et du bon parcours de l’équipe de France. Pis : les bières dites spéciales, qui représentent plus de la moitié de la consommation dans les bars, accusent une baisse de – 2 %. La catégorie s’en sort grâce au dynamisme des bières de spécialités qui s’octroient un quart des ventes en croissance en volume de + 5 % sur 2014. « Ces performances positives confirment une tendance globale de transfert de consommation vers des produits de dégustation », note Nielsen.

Le même phénomène est observé sur les spiritueux. Sur ce marché de plus de 30 millions de litres, les piliers accusent un sérieux repli en CHR : - 7 % pour les whiskies blend de moins de 12 ans, - 9 % pour les pastis et même – 2 % pour la vodka. En revanche, les whiskies malt, les vodkas super premium ou les rhums tirent leur épingle du jeu. Mais la principale surprise provient du gin. Mal en point en hypers et supers, cet alcool retrouve de la vigueur en CHR avec des volumes en hausse de + 9,5 % en 2014.

Rayon Boissons - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DES BOISSONS EN GRANDE DISTRIBUTION

● L’expertise du seul magazine dédié aux boissons en GMS
● De nombreux reportages en magasins, enquêtes et dossiers produits
● L’évolution chiffrée et les tendances fines du rayon liquides et vins

Profitez d'une offre découverte 3 mois