Ce qu'il fallait voir au salon France Quintessence 2019

17 septembre 2019 - Ugo BRUSETTI

La 5e édition du salon France Quintessence s’est tenue dimanche 15 et lundi 16 septembre au Pavillon Ledoyen, à Paris. Créé pour mettre en avant les spiritueux français, le salon a de nouveau fait le plein de nouveautés avec un accent mis sur le gin. Rayon Boissons y était. Tour d’horizon.

Salon France Quintessence 2019

  • Toujours accueilli au pavillon Ledoyen dans le 8e arrondissement de Paris, le salon France Quintessence a réunit 90 exposants, avec près de 400 produits présentés dont 70 nouveautés. Sur les deux jours, 2700 visiteurs dont 1800 professionnels étaient présents, soit une hausse de fréquentation de 10% par rapport à l'an passé.

  • Extrêmement dynamique ces dernières années, le gin s’est fait une place de choix parmi les gammes de 30 exposants. Pour l’occasion, un stand cocktail était en partie dédié à l’alcool de genièvre avec les marques Erika et Distillerie de Gayant. L’idée pour le gin étant d’être consommé en long-drink, le plus souvent avec du tonic.

  • Parmi les nombreux exposants à proposer du gin, on pouvait notamment retrouver Cantarelle présent en grande distribution depuis le mois de juillet, notamment chez Intermarché, Leclerc et Carrefour. La chef de produit Lisa Sancès (à droite) a présenté la dernière œuvre à cette occasion : un gin vieilli pendant six mois dans une amphore ! Un produit réservé aux réseaux cavistes et CHR.

  • Les whiskies bretons étaient représentés par deux des principaux acteurs du marché avec la Distillerie de Warenghem d’un côté et la Distillerie des Menhirs de l’autre. Cette dernière était venue présenter un pur mal de blé noir de 2004 sous sa marque Eddu. Un produit uniquement disponible à la boutique de la distillerie selon Loig Le Lay, directeur commercial.

  • Très présents sur le salon avec notamment Maison La Mauny - qui présentait ses versions fèves de cacao et honey disponible uniquement chez les cavistes - les rhums arrangés pouvaient aussi être dégustés autrement. C’était le cas avec le Réunionnais Isautier autour des glaces artisanales. Cinq rhums y étaient proposés : un vieux de 7 ans d’âge et quatre arrangés (exotique, gingembre-cirton, goyave-rooibos et vanille-agrumes).

  • La France, c’est aussi la Polynésie. La preuve avec ce rhum du doux nom de Mana’o, distillé à Tahiti à partir de pur jus de canne à sucre bio. A son blanc à 50° très parfumé s’ajoute désormais un ambré titrant 43°.

  • Au sein du portefeuille de Terroirs Distillers, la Distillerie de Gayant propose ses quatre références en grandes et moyennes surfaces dans des formats 50 cl. En plus d’un gin, d’une vodka et d’une absinthe, la distillerie basée dans le Nord propose un alcool à base de Fleur de houblon, mélange d’eau-de-vie de malt et du houblon des Flandres. Un produit à déguster givré ou sur glace et présenté sur le salon par Alexandre Balthazard, chef de produits.

  • Plusieurs stands proposaient des cocktails. Si La Martiniquaise avait de nouveau mis en avant des apéritifs traditionnels au travers des marques Casanis, Saint Raphaël, Avèze et L’Héritier-Guyot, la vodka Grey Goose, du groupe Bacardi n’était pas en reste. On pouvait y déguster des cocktails réalisés avec ses versions poire, orange ou encore citron.

  • En véritable passionné, Philippe Jugé, co-organisateur du salon avec Franck Poncelet, a donné de sa personne, que ce soit sur les stands (ici celui de la vodka Nadé) ou lors des conférences. Il escortait notamment Camille Marchand, directrice juridique à la fédération française des spiritueux pour parler du nouveau règlement européen, sorti au printemps dernier.

  • Certains exposants ont annoncé pour 2020 de nouveaux produits encore en phase de finalisation. C’était le cas de la Maison Ferrand, dont le Plantation original dark sera bientôt escorté par une nouvelle version, exclusivement proposée en GMS. La marque D.U.C, whisky du rapeur Booba, devrait très certainement ouvrir sa gamme en 2020.

Rayon Boissons - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DES BOISSONS EN GRANDE DISTRIBUTION

● L’expertise du seul magazine dédié aux boissons en GMS
● De nombreux reportages en magasins, enquêtes et dossiers produits
● L’évolution chiffrée et les tendances fines du rayon liquides et vins

Profitez d'une offre découverte 3 mois