Rayon-Boissons / Vins / Les ventes volume progressent de + 1,2 % en 2009 au rayon vins

Les ventes volume progressent de + 1,2 % en 2009 au rayon vins [F.G.]

17 Février 2010
Photo Rayon Boissons

Lors des Ateliers du Vin co-organisés par Rayon Boissons, les Editions Dauvers et Vidrala, Iri-France a ainsi dévoilé que les sorties du rayon vins avaient augmenté de + 1,2 % en 2009. Le tout pour des ventes totales qui s’élèvent à 951 millions de litres et plus de 3,4 milliards d’euros. Soit près de 5 % du chiffre d’affaires annuel des PGC.

Dans le détail des circuits, les hypers gagnent sensiblement du terrain par rapports aux supers. Avec un gain de trois points supplémentaires en volume comme en valeur, la part de marché de Carrefour, Auchan, et consorts a atteint 56 % en volume et 58 % au niveau du chiffre d’affaires. « Le phénomène provient de la hausse du parc d’hypermarchés puisqu’on recense 107 nouveaux points de vente », explique Magali Dubeau, chef de groupe alcools et vins d’Iri-France.

Du côté des catégories, la meilleure tenue des vins tranquilles tient principalement à ses trois moteurs de croissance désormais bien identifiés : les rosés, les vins de cépages et les Bag-in-box®. Contrairement aux blancs (- 1,4 million de litres) et surtout aux rouges (- 8,7 millions de litres), les rosés ont gagné en 2009 21,1 millions de litres pour un total de 234 millions de litres vendus. Pour les Bag-in-box®, la progression semble sans limite. Comme les rosés, le conditionnement génère désormais près d’un quart des ventes mais son gain sur l’année 2009 a été encore plus spectaculaire : + 34,5 millions de litres. Quant aux vins de cépages, ils continuent sur leur lancée avec 21 millions de litres en plus en 2009.

Rosés, Bib® et cépages, un tiercé gagnant finement analysé par Olivier Dauvers, expert de la grande consommation. « Ces croissances vont à l’encontre des codes traditionnels du vin. Les rosés révolutionnent les codes de consommation, les cépages remettent en cause les codes de la réglementation et les Bib® mènent la vie dure à la bouteille. » La bouteille de rouge AOC aurait-elle du soucis à se faire ?

Le magazine du mois