Rayon-Boissons / Vins / Les marques de Bordeaux passent au rosé

Les marques de Bordeaux passent au rosé [J.P.G.]

20 Mars 2009

Si les rouges chutent en 2008 de - 8,1 % en volume et les blancs de - 3,1 %, les rosés tirent très nettement leur épingle du jeu : + 13,3 %. Une performance imputée en premier lieu aux marques. En effet, sur un volume d’un peu moins de 10,5 millions de cols, Cellier d’Yvecourt, Malesan, Blaissac et consorts totalisent 7,6 millions de cols en progression de 23 %. Ce qui représente 1,75 million de cols supplémentaires en l’espace d’un an. Si certains opérateurs déclinent depuis longtemps déjà leur marque dans cette teinte (Celliers d’Yvecourt, Malesan, Cordier, etc.), d’autres s’y sont convertis plus récemment (Blaissac, Jean& Martin Batiste). En 2009, Castel Frères compte bien apporter sa pierre à l’édifice en s’appuyant sur la notoriété de sa marque Baron de Lestac .

Source indéniable de dynamisme, la multiplication de l’offre a eu pour effet, l’an dernier, de contenir la progression du leader historique, Cellier d’Yvecourt. La marque d’Yvon Mau s’est stabilisée à 10 points de part de marché volume (770 000 cols), devant Malesan à 8 %, en progression de + 18 %, et Blaissac à 6,5 %, en pleine conquête de diffusion.

Pour repartir de l’avant et s’imposer par rapport à la concurrence, Cellier d’Yvecourt mise beaucoup sur son packaging. Depuis fin 2007, ce vin rosé est surmonté d’une capsule à vis. Un mode de bouchage particulièrement adapté à la consommation de rosé, ce que la marque communique d’ailleurs en magasin via une collerette. Ainsi « coiffé » et paré de sa traditionnelle bouteille en verre « givrée », Celliers d’Yvecourt va de plus bénéficier en 2009 d’une nouvelle étiquette reprenant les codes graphiques de la référence rouge, préférés par les consommateurs.

Le magazine du mois