Rayon-Boissons / Spiritueux et Champagnes / Un champagne à 5,45 € chez Leclerc !

Exclusif

Un champagne à 5,45 € chez Leclerc ! [F.G.]

17 Septembre 2012
Le champagne Laurence D dans la tract de Leclerc (Photo Leclerc)

Dans le tract édité pour l’occasion et intitulé sobrement et efficacement « Ticket Leclerc 50 %, des prix imbattables », l’enseigne propose le champagne Laurence D à 10,90 € dont 50 % crédités en Ticket Leclerc sur la carte de fidélité. Soit 5,45 € la bouteille ou, parce qu’il est parfois bon de se rappeler le franc, 35,75 FF. Depuis 20 ans que Rayon Boissons arpente l’univers des liquides, c’est du jamais vu !

Sans compter que les volumes sont a priori très significatifs puisque certains magasins disposeraient de pas moins de 25 palettes. Contacté par Rayon Boissons, l’acheteur vins permanent de la Scapest Fabien Brousseloux confirme sans toutefois donner de chiffres précis. « Les disponibilités varient en fonction des points de vente mais il y a aura largement de quoi contenter tous nos clients. » Lallement-Dubois Jeeper (LDJ), la maison champenoise qui a fourni Leclerc pour cette opération, a visiblement réuni suffisamment de volumes. Le seul bémol est en fait fixé par l’enseigne elle-même : l’offre est en effet limitée à 12 unités par foyer.

Une chose est sûre : la Scapest semble très fière de son coup même si elle préfère minimiser la portée de l’offre. « Il ne s’agit que d’un tract avec 50 % de TL (comprendre Ticket Leclerc NDLR) sur lequel figurent de nombreux autres produits de grandes marques, tempère Fabien Brousseloux. Et ce n’est pas la première fois que nous réalisons ce genre d’opération. En mai 2012, nous avions fait pareil sur le champagne Mumm avec un prix de départ à 24 €. »

Et aux objections qui consistent à dire qu’un tel prix décrédibilise l’image du champagne, la Scapest répond sans ambages. « Le cheval de bataille de Leclerc est toujours de proposer les prix les plus bas, argumente Fabien Brousseloux. De toute façon, ce n’est qu’après que nous pourrons mesurer l’impact de cette offre. Même s’il ne faut pas oublier qu’il s’agit d’un avantage client et en aucun cas d’une remise immédiate ou d’un prix barré. Nous avons tout fait dans les règles de l’art. » Pas sûr, néanmoins, que les maisons champenoises partagent le même avis.

Retrouvez l'intégralité de l'enquête dans le numéro d'octobre de Rayon Boissons