Rayon-Boissons / Spiritueux et Champagnes / La grande braderie des champagnes

La grande braderie des champagnes [J.L.L.]

24 Novembre 2009
Comme Aldi, Lidl propose depuis deux mois en fond de rayon un champagne à 8,99 € la bouteille (photo RB)

Discret mais percutant. Avec moins de médiatisation que le 1er prix de l’anniversaire Franprix à 8,95 € en octobre dernier, Système U dévoilait un champagne à 8,50 € pour les foires aux vins des magasins de la centrale régionale Sud. Une performance ! Les Nouveaux Commerçants pourront-ils renouveler une telle offre en fin d’année voire faire encore mieux ? « Difficile d’aller plus loin, reconnaît Frédéric Blin, acheteur champagne de Système U. Nous avions bénéficié de très bonnes conditions d’achat en amont pendant l’été. Juste avant que la baisse de rendement décidée pour la récolte 2009 vienne un peu raffermir les cours. » Il n’empêche que la guerre des prix est belle et bien relancée sur le « roi des vins ». Auchan alignait du Jobert-Girardin à 8,95 € lors de ses opérations vins de septembre. Période où Aldi puis Lidl ont carrément lancé du fond de rayon à 8,99 €.

De son côté, Leclerc a semblé un peu en retrait dans la compétition. Néanmoins l’enseigne « la moins chère » attend son heure. « Chez nous, les foires aux vins n’ont pas servi à massacrer le prix du champagne, argumente Dominique Vegnaduzzo, responsable du GT champagne au Galec et adhérent Leclerc à Conflans (78). Nous proposons maintenant l’entrée de gamme De Vauzelle à 8,90 €. Un produit qui fait l’objet d’une dégustation ».

Reste que pour beaucoup de clients, les promotions sur les marques nationales paraissent plus éclatantes. Dans ce domaine, avantage à Carrefour et ses trois bouteilles de Charles de Cazanove ou de Chanoine pour 30 € en septembre. En tout, 500 000 cols auraient été écoulés par Carrefour pendant sa foire au vin. L’initiative a d’ailleurs été reconduite en octobre pour les 50 ans de l’enseigne avec du Charles de Cazanove à 9,90 €. Carrefour pourrait renouveler cette stratégie à Noël quand Cora hésite à remettre du Chanoine à 8,95 € comme c’était le cas à la rentrée… L’enseigne a pourtant facilement écoulé 100 000 cols en dopant au passage son image prix. « Cela nous a permis de repasser en positif sur une catégorie où nous étions en retard. Mais ce type d’opération doit rester exceptionnelle », explique Philippe Decker, acheteur champagne de Provera (Cora et Match). Géant-Casino est aussi en embuscade. Son Charles de Cazanove à 20 € le duo s’est arraché dès les premiers jours d’une action menée en novembre.

Et les marques internationales dans tout cela ? « Il pourra y avoir des choses intéressantes avec des produits qui reviennent du Royaume-Uni, des Etats-Unis ou de Russie », pronostique un acheteur. Ces approvisionnements parallèles pourront toutefois difficilement diviser le prix de Moët & Chandon, Mumm ou Lanson par deux. Inutile de croire au Père Noël...

Le magazine du mois