Rayon-Boissons / Spiritueux et Champagnes / La Martiniquaise rachète Quartier Français Spiritueux

La Martiniquaise rachète Quartier Français Spiritueux [J.L.L.]

11 Février 2011
Photo Rayon Boissons

Rebondissement. On attendait La Martiniquaise comme repreneur de Marie Brizard. Jean-Pierre Cayard crée finalement la surprise - ou presque, puisque Rayon Boissons avait évoqué cette possibilité en décembre dernier - en s’emparant de Quartier Français Spiritueux, la branche rhums et apéritifs sans alcool cédée par le sucrier Tereos. Le PDG de La Martiniquaise aurait déboursé entre 170 M€ et 180 M€ soit l’équivalent du chiffre d’affaires de l’activité rachetée.

Cette nouvelle opération de croissance externe réalisée par Jean-Pierre Cayard, deux ans après son « deal » avec Boisset, pourrait amener le N°2 français des alcools à franchir le cap du milliard d’euros de chiffre d’affaires (contre près de 900 M€ pour 2010). Mais l’addition n’est pas simple pour le propriétaire des rhums Dillon, Depaz, Saint-James, Bally, Old Nick, Grand Fond Galion, Domaine de Bellevue et Négrita qui s’empare théoriquement de La Mauny, Trois Rivières, Duquesne, Charrette, Rivière du Mât, Savanna ou encore New Grove, rare signature étrangère distillée à l’île Maurice avec le rhum brésilien Aguacana, déjà propriété de La Martiniquaise. Car l’Autorité de la Concurrence devrait restreindre ce qui ressemble à une position dominante.

Jean Pierre Cayard a parfaitement intégré cette limite. « L’autorité de la concurrence va sans doute nous contraindre à céder un certain nombre d’actifs aux Antilles. Nous y sommes préparés et nous nous sommes rapprochés de Yves et José Hayot », a-t-il de déclaré au Quotidien de la Réunion. Ainsi, La Mauny, Trois Rivières et Duquesne pourraient rejoindre Habitation Saint-Etienne (HSE) dans le portefeuille de cette partie de la famille Hayot. Bernard Hayot continuant pour sa part à piloter ses rhums Clément et J.M.

Reste le cas incertain de Charrette. Ce rhum vedette de la Réunion intéresse durablement La Martiniquaise qui ne le lâchera que contraint et forcé. L’administration considérera-t-elle que Charrette est de trop ?

En attendant, La Martiniquaise se réjouit de récupérer Bouguet Pau et ses marques d’apéritifs sans alcool Blancart, Palermo, Mister Cocktail et d’Artigny. Sans oublier le pôle MDD de Quartier Français Spiritueux nommé Fauconnier. Enjeu tout aussi important pour celui qui est déjà champion sur l’entrée de gamme.

Le magazine du mois