Rayon-Boissons / Spiritueux et Champagnes / Exclusif : l'anisé 51 va passer en mode rosé

EXCLUSIF ! Imprimer
Un lancement en GMS prévu en avril

Exclusif : l'anisé 51 va passer en mode rosé [Jean-Louis Laboissière]

13 Février 2013
Photo : Rayon Boissons

C'est incontestablement le grand lancement à venir au rayon spiritueux ! Rayon Boissons annonce en exclusivité l'arrivée d'une déclinaison rosée sur la marque 51 - qui a remplacé la signature Patis 51 - de la société Pernod. Cette référence uniquement disponible en 70 cl, et positionnée au même prix que le format équivalent de l'anisé classique 51, est censée séduire les consommateurs de la marque. Tout en étant capable de recruter parmi les adeptes de Ricard, Duval ou Casanis et d'intéresser à l'anis une population plus jeune et féminine avec ses notes de fraise, cassis, framboise et pamplemousse rose. Sans oublier son degré d'alcool réduit - 35° ou lieu de 45° - et pas seulement pour une raison fiscale.

« 51 veut faire bouger les choses et apporter une nouvelle expérience sur le marché, commente Mathieu Deslandes, directeur marketing de Pernod. Nous avons d'ailleurs été capables de changer les codes du pastis depuis quatre ans à travers notre mode de consommation « piscine » dans un grand verre ballon avec un volume d'eau plus important et beaucoup de glaçons. »

Un usage jugé plus chic et moderne que reprendra à son compte 51 rosé. Alors que les négociations sont en cours pour le référencement de cette nouveauté en GMS - qui devrait au moins séduire les principaux hypers - un plan d'action se prépare dans les bars et sur les terrasses ainsi que sur le média digital. Avec le retour des beaux jours dans quelques semaines, 51 rosé s'offrira même une campagne d'affichage à travers deux visuels évoquant une consommation de fin de journée voire d'après repas sur fond de coucher de soleil. Histoire de rompre avec le classique rituel du « jaune » accompagné d'un soleil éclatant...

Car la 8ème ou 9ème marque du rayon alcools, voire la seconde après Ricard et devant Martini dans le Sud-Est selon Pernod, pense avoir la légitimité pour apporter une note fruitée, colorée et un peu plus sucrée à sa recette. Avec certes le fameux louchissement ou trouble au contact de l'eau toujours présent pour conserver une certaine tradition. « 51 est l'anis qui a le plus recruté parmi les moins de 35 ans en 2012 », insiste Mathieu Deslandes pour montrer qu'il existe un terreau favorable à l'innovation. Reste à souhaiter pour Pernod que cette déclinaison à la robe rose, voire rouge, prenne plus d'ampleur que Pastis 51 citron lancé au milieu des années 2000. Et vite retiré ensuite.

Contenance : 70 cl

PVC indicatif : près de 13 €

Le magazine du mois