Rayon-Boissons / Distribution et magasins / Système U déçoit pour sa 2e vente privée de vins en ligne

E-commerce

Système U déçoit pour sa 2e vente privée de vins en ligne [Benoît Moreau]

22 Janvier 2014

Les amateurs de bonnes affaires repasseront. Depuis ce matin, Système U organise sa seconde vente de vins en ligne sur son site www.clubvinsetterroirs.com . Avec en guest-stars, deux produits incontournables des foires aux vins en grande distribution à savoir Larose-Trintaudon et Sociando-Mallet. Au final, les prix se voulant imbattables sur internet sont somme toute ceux que l'on pouvait trouver lors des dernières opérations d'automne pour ces deux châteaux du Haut-Médoc. Le Larose-Trintaudon 2010 revient à 60 € la caisse, soit 10 € la bouteille. Le même produit était vendu entre 9,50 € chez Auchan et 9,90 € chez Système U en septembre et octobre 2013.

Le Sociando-Mallet 2009 est, quant à lui, disponible à 180 € la caisse frais de port inclus. Soit 30 € la bouteille. Rien de très emballant pour les amateurs de grands crus qui retrouvent là encore un prix assez similaire à celui pratiqué en foire aux vins.

Le seul motif de satisfaction pour Système U est de proposer la même offre à un tarif plus compétitif que Vente-privee.com, le grand leader du marché des vins sur internet qui a largement inspiré l'enseigne de distribution alimentaire dans sa démarche. Hasard du calendrier, Vente-privee.com a aussi démarré ce matin un déstockage de Sociando-Mallet. Sauf qu'il propose le 2009 à 99 € les trois bouteilles. Ce à quoi s'ajoutent six euros de frais de port. Ce qui ramène le prix à 35 € la bouteille, c'est à dire cinq de plus que sur www.clubvinsetterroirs.com .

Il n'empêche, Système U devra rectifier le tir pour les prochaines ventes. Les prix conseillés fournisseurs indiqués sur le site apparaissent totalement en décalage avec la réalité du marché : 126 € pour la caisse de Larose-Trintaudon et 252 € pour celle de Sociando-Mallet. De quoi rebuter quelques clients...

L'autre bémol porte sur le peu de soin apporté au e-merchandising. C'est par exemple une bouteille du millésime 2008 qui illustre la vente du Larose-Trintaudon 2010. Sacrément perturbant...

A lire aussi sur www.rayon-boissons.com :