Rayon-Boissons / Distribution et magasins / Que vaut le vin à 0,90 € d'Intermarché ?

EXCLUSIF ! Imprimer
Banc d'essai

Que vaut le vin à 0,90 € d'Intermarché ? [F.G.]

20 Octobre 2015

A 0,90 € la bouteille de cabernet sauvignon venue d'Espagne en promotion, Intermarché a frappé un grand coup qui pourrait lui permettre de remporter le « titre » du vin le moins cher de l'année 2015. A ce prix là, forcément, Rayon Boissons a goûté...

Photo Rayon Boissons

Intermarché avait déjà fait très fort en février dernier. Avec un rosé pamplemousse vendu 1 € la bouteille après remise immédiate, Rayon Boissons avait d'ailleurs parié que ce pourrait être le vin moins cher de l'année. Patatras ! Huit mois plus tard, les Mousquetaires ont fait encore mieux dans le cadre de l'opération « Anniversaire Pactole » qui s'étend jusqu'au 18 octobre. Cette fois-ci, il s'agit d'un vin de cépage cabernet sauvignon proposé à 3 € dont 70 % crédités sur la carte de fidélité. Soit un PVC après promo de... 0,90 € la bouteille. A noter que l'offre se décline également en grenache rosé et en sauvignon blanc.

A ce prix, l'enseigne propose un vin baptisé Sarmenac dont l'étiquette fleure bon les contrées françaises. Sauf que le produit vient en fait d'Espagne. Le tout dans des quantités significatives puisque l'enseigne annonce des disponibilités proches de 250 000 cols, toutes en provenance du négociant languedocien Trilles (groupe Val d'Orbieu). S'agit-il d'une affaire pour les consommateurs ? Découvrez sans plus attendre le banc d'essai de la rédaction.

___________________________________________________________________________________________

Le banc d'essai de la rédaction :

.

Photo Rayon Boissons
  • La promesse de l'enseigne :

Le principal attrait de ce vin est son prix et l'enseigne ne s'y trompe pas. Sur une pleine page du catalogue, Intermarché présente donc la marque Sarmenac comme un produit proposé à un « prix fou ». Pour le reste, la bouteille parle d'elle même. L'étiquette est sobre et soignée avec une belle mise en avant du cépage comme de la signature. Des codes couleurs différents permettent de distinguer le rosé et le blanc.

  • La dégustation de Rayon Boissons :

Nos impressions sont différentes de celles promises sur la contre-étiquette. Même si, pour chacune des couleurs, il faut reconnaître que le nez plutôt flatteur est une bonne surprise. La bouche n'est pas du même acabit. La présence importante de SO2 perturbe fortement la dégustation du blanc et du rosé. Quant au rouge, son attaque est franche avant de basculer sur un fruit qui manque clairement d'aspérité.

  • Le verdict de la rédaction :

Tout est question de lecture de l'offre. A son prix de départ, c'est à dire 3 € la bouteille, Sarmenac n'est clairement pas une bonne affaire comparée aux autres vins que contient le rayon d'Intermarché. A 0,90 €, difficile de faire la fine bouche. Mieux vaut toutefois privilégier le rouge.

Le magazine du mois