Rayon-Boissons / Distribution et magasins / Pourquoi la société Rallye, maison mère de Casino est placée en procédure de sauvegarde

Distribution

Pourquoi la société Rallye, maison mère de Casino est placée en procédure de sauvegarde [Y.D.]

24 Mai 2019

Après avoir vu son titre s’effondrer en bourse, Jean-Charles Naouri a été contraint de suspendre sa cotation et placer sous procédure de sauvegarde ses filiales dont la maison mère Rallye. Explications…

Le communiqué est laconique ! « La société Casino a été informée par son actionnaire de référence, Rallye, de l’ouverture de procédures de sauvegarde concernant respectivement Rallye et ses filiales Cobivia et HMB, ainsi que les sociétés Foncière Euris, Finatis et Euris tel qu’annoncé aujourd’hui par ces sociétés. »

Cette nouvelle résulte d’une journée très agitée que l’on pourrait qualifier de « jeudi noir » pour le groupe Casino. Hier en milieu de matinée, son PDG Jean-Charles Naouri (en photo) a fait suspendre la cotation de son titre ainsi que celle de Rallye qui reculait respectivement de - 3,4 % et - 7 %. Deux actions qui ont perdu près d’un tiers de leur valeur depuis le début de l’année.

Ces actions font depuis plusieurs mois l’attaque spéculative de la part de plusieurs fonds d’investissement qui jugent le niveau d’endettement des filiales du groupe Casino. Lequel s’élève aujourd’hui à 3,3 milliards d’euros. La maison mère de Casino, Rallye, qui détient 52 % du capital et 63 % des droits de vote, concentre à elle seule près de 2,9 milliards d’euros de la dette. Cette dernière est en effet garantie par les actions Casino.

L’ouverture de procédures de sauvegarde de Rallye et des filiales permet ainsi à Jean-Charles Naouri de gagner du temps pendant six mois afin de trouver des solutions pour renégocier sa dette et mettre en place un nouveau plan de désendettement. Pour rappel, le distributeur a réalisé près de 1,5 milliard de cessions d’euros en 2018 et envisage d’en faire presque autant cette année.

Le distributeur tient aussi à rappeler que « les procédures de sauvegardes ne concernent pas le Groupe Casino, ni ses activités, ni ses collaborateurs, ni la poursuite de son plan stratégique en cours d’exécution ». Les prochains mois s’annoncent cruciaux pour Casino.

Le magazine du mois