Rayon-Boissons / Distribution et magasins / Les marques de boissons à l’assaut des réseaux sociaux

Marketing

Les marques de boissons à l’assaut des réseaux sociaux [Karine Ermenier]

11 Janvier 2012

Avec ses deux millions de fans, Oasis Fun Page est la page Facebook la plus populaire de France, devant celles de l’Olympique de Marseille et de Disneyland Paris. Avec ses fruits aux noms amusants Ramon Ta Fraise, Alan Anas ou autre Mangue Debol, Orangina-Schweppes a trouvé une ligne éditoriale qui cartonne. Fin 2011, l’entreprise a soumis sa chorale des « Petits pépins de Noël » d’Oasis au vote de ses fans. La chanson choisie a été diffusée sur Facebook, You Tube, Google +, Deezer, à la télé et au cinéma. Et un concours a ensuite été lancé sur Twitter pour composer la pochette du single. Un succès.

Une étude menée par le SNCD en 2011 confirme d’ailleurs que les socionautes attendent, certes, des réductions commerciales mais aussi des informations exclusives sur les nouveautés, des invitations à des événements ainsi que la possibilité de pouvoir donner leur avis. Evian propose ainsi à ses fans Facebook de faire partie de son clip de marque « Let’s baby dance ». Et Bacardi a réalisé un casting mondial avec, à la clé, 150 000 € à gagner et un rôle dans son prochain spot de publicité pour Martini. A une autre échelle, la marque Cacolac élit aussi chaque semaine son meilleur fan sur Facebook.

Les marques de boissons s’essaient aussi aux pré-lancements de produits sur les réseaux sociaux. « Le pack de fin d’année de Get 27 a été élu par nos fans », explique Sandrine Sellos, directrice de la communication de Bacardi-Martini France. Autre outil efficace exploité pour gagner des fans : l’invitation à des événements. Heineken, Lixir ou encore Coca-Cola l’ont déjà expérimenté. […]

Autre technique : certains font appel à une personnalité pour le lancement d’une campagne virale. A l’image de la saga « Serial Plaqueur » d’Orangina qui a sollicité Marc Lièvremont, l’ancien sélectionneur de l’équipe de France de rugby. […]

Reste, dans tout cela, à manœuvrer serré. L’étude « Digital Life » de TNS Sofres dévoilée en décembre 2011 témoigne que 59 % des internautes français ne souhaitent pas être dérangés par une marque lorsqu’ils naviguent sur les réseaux sociaux. D’ailleurs, malgré le succès de certaines initiatives, seuls 16 % des socionautes suivent une marque selon l’Ifop. De quoi relativiser l’efficacité des actions menées à ce jour par les marques. […]

L'enquête complète sur les réseaux sociaux est à retrouver dans le numéro de janvier 2012 de Rayon Boissons qui vient de paraître.

Renseignements : Anne Pillet au 02 99 32 21 21

Le magazine du mois