Rayon-Boissons / Distribution et magasins / Les Mousquetaires s’allient avec les Comptoirs de la Bio

Distribution

Les Mousquetaires s’allient avec les Comptoirs de la Bio [J.B.]

10 Janvier 2018

Le groupement des Mousquetaires annonce avoir pris une participation minoritaire dans les Comptoirs de la Bio, un collectif de magasins indépendants spécialisés dans les produits biologiques. Objectif : poursuivre le développement de ce réseau comptant 140 points de vente en France.

Comptoirs de la Bio

Le groupement des Mousquetaires vient de signer, sous forme d'une participation minoritaire, un partenariat avec les Comptoirs de la Bio. Encore méconnu à l’échelle nationale, ce réseau de magasins indépendants créé en 2012 compte aujourd’hui 140 points de vente dans l’Hexagone, générant un volume d’affaires annuel de 220 millions d’euros. Des chiffres appelés à progresser dans les mois à venir.

L’entrée au capital des Mousquetaires vise, en effet, « à accélérer le développement et développer le réseau », comme l’explique le communiqué publié ce mercredi 10 janvier. « Les Comptoirs de la Bio, collectif de chefs d'entreprise indépendants, partagent avec le groupement des Mousquetaires l'attachement à l'initiative privée, la volonté de performance des entreprises, l'esprit commerçant et un savoir-faire avéré en matière d'ouvertures de points de vente », affirme Philippe Bramedie, président des Comptoirs de la Bio, qui entend conserver l’esprit de l’enseigne qu’il a fondée il y a cinq ans. « Les caractéristiques de notre approche de spécialistes du bio et la cohérence de notre démarche font partie de l'ADN des Comptoirs, enchaîne-t-il. Ce rapprochement avec les Mousquetaires doit permettre aux Comptoirs de la Bio de porter plus loin leur engagement de spécialistes, avec plus de force et de clarté encore. »

Le président des Mousquetaires, Didier Duhaupand, est au diapason. « Pour le groupement, travailler deux approches complémentaires du bio, celle des spécialistes d'une part et celle de la GMS d'autre part, constitue une réelle opportunité de développement pour les chefs d'entreprises que nous sommes, désireux de renforcer leur présence sur leurs zones de chalandise et, depuis près de cinquante ans, d’apporter le mieux-être au plus grand nombre. »

Des adhérents Intermarché pourraient ainsi ouvrir prochainement des magasins purement spécialisés dans les produits biologiques. Une manière pour eux de surfer sur une tendance de fond qui intéresse de plus en plus les enseignes, comme l’attestent notamment les dernières démarches d’ Auchan ou Franprix .

Le magazine du mois