Rayon-Boissons / Distribution et magasins / Les MDD à la rescousse du pouvoir d’achat

Moins chères qu’il y a cinq ans

Les MDD à la rescousse du pouvoir d’achat [B. Moreau]

25 Janvier 2008

Les accrocs des marques de distributeur ont réalisé de belles économies. Selon les relevés effectués par la rédaction de Rayon Boissons, les MDD (hors premiers prix) coûtent en effet moins chères qu’il y a cinq ans. Sur la base d’un panier de 20 références de vins et de liquides comparables, l’écart demeure de l’ordre de – 1 % entre le premier semestre 2002 et la même période en 2007. Une différence d’autant plus remarquable qu’il s’agit de comparatifs en euros courants. En tenant compte de l’inflation sur le coût de la vie (de l’ordre de + 2 % en moyenne chaque année), il va sans dire que cette baisse n’a rien d’anecdotique.Les enseignes ont surtout fait preuve d’une grande agressivité tarifaire en 2005. Entre 2004 et 2006, la PVC des boissons MDD ont reculé en moyenne de - 2,5 %. Avec même des chutes spectaculaires : - 8,6 % chez Match, - 5,7 % chez Intermarché, - 2,3 % chez Carrefour, - 2,1 % chez Auchan.L’impact de ses baisses de prix porte ses fruits. D’après le Référenseigne 2007 de TNS Worldpanel, la part de marché des MDD classiques tend à regagner du terrain au détriment des gammes premiers prix. Un phénomène particulièrement sensible chez Match, Intermarché ou Auchan. A contrario d’autres enseignes comme Leclerc ou Système U, qui ont beaucoup poussé ces dernières années leur offre Eco + et Bien Vu, voient le poids de leurs marques Repères et U fléchir au rayon liquides.Reste que la baisse des prix a sans doute atteint son point d’orgue. Comme pour les autres produits, les MDD standard supportent la hausse des coûts des matières premières. De plus, les enseignes doivent aussi compenser avec la diminution des marges sur les marques nationales depuis l’application de la réforme de la loi Galland. D’ailleurs, Nielsen relève une hausse des prix à la consommation de + 1,6 % pour les MDD au rayon liquides entre octobre 2006 et octobre 2007. Ce redressement des PVC est confirmé par les relevés de Rayon Boissons. Entre les premiers semestres 2006 et 2007, les prix toutes enseignes confondues auraient progressé de + 0,4 %. Et tout laisse augurer une hausse beaucoup plus forte en 2008…

Le magazine du mois