Rayon-Boissons / Distribution et magasins / Leclerc assigné à payer 108 millions d’euros pour ses « taxes Lidl »

Justice

Leclerc assigné à payer 108 millions d’euros pour ses « taxes Lidl » [B. Mo.]

15 Juin 2018
Le ministère de l'économie et des finances à Bercy

Bercy a assigné le Galec devant le tribunal de commerce de Paris. Il réclame à la centrale d’achats de Leclerc le paiement de 108 millions d’euros pour des remises additionnelles de 10 % exigées entre 2013 et 2015 auprès de fournisseurs propriétaires de marques nationales référencées chez Lidl.

Il aura fallu trois ans d’enquête et une procédure qui remonte à cinq mois pour que l’affaire arrive sur la place publique. Ce vendredi 15 juin, le ministère de l’économie et des finances a en effet assigné Leclerc devant le tribunal de commerce de Paris pour avoir imposé des remises qu’il considère comme illégales auprès de ses fournisseurs. Entre 2013 et 2015, le Galec aurait exigé des ristournes additionnelles de 10 % à une vingtaine d’industriels qui commercialisaient leurs marques nationales chez Lidl. Des remises dénommées d’ailleurs « taxes Lidl » par les intéressés. « Il pouvait y avoir une négociation sur une réduction associée à des contreparties, comme des mises en avant promotionnelles, mais il y avait, en complément 10 % qu’on ne peut pas expliquer, sauf par le fait que le produit concerné était référencé chez « ce hard discounter » l’année précédente », a déclaré à l’AFP, Loïc Tanguy, à la tête du cabinet de la Direction générale de la concurrence. La DGCCRF demande la condamnation de la centrale d’achats nationale de Leclerc à une amende de 25 millions d’euros et à une restitution auprès des fournisseurs lésés de 83 millions d’euros.

Michel-Edouard Leclerc a vivement réagi à l’assignation de Bercy. « On se demandait quand l’administration allait dégainer. Appelé au secours par la rue de Varenne qui n’apprécie pas la dernière pub d’E.Leclerc sur le chiffrage de la hausse des prix suite aux EGA, Bercy rend publique l’une des assignations qu’il avait conservée en réserve depuis 3 mois, a ainsi écrit MEL sur son Blog .[…] Les plus avisés observeront que cette assignation révèle que si E.Leclerc vend moins cher, il n’a pas toujours les meilleures conditions d’achat ! Quoi qu’il en soit nous continuerons à tenir bon sur les prix... et à nous mêler de ce que votent nos élus ! »

Le magazine du mois