Rayon-Boissons / Distribution et magasins / La Feef se félicite de l’initiative de Michel-Edouard Leclerc en faveur des PME

Réaction

La Feef se félicite de l’initiative de Michel-Edouard Leclerc en faveur des PME [K.E.]

17 Décembre 2012

Interrogée par Rayon Boissons, la Fédération des entreprises et entrepreneurs de France (Feef) salue le plan de défense à effet immédiat des PME mis en place par le mouvement Leclerc. Mais souligne la nécessité de créer une véritable plateforme PME au sein de la Fédération du Commerce et de la Distribution en vue d’une règle générale applicable par toutes les enseignes.

Le 6 décembre, Michel-Edouard Leclerc répondait aux questions d'Europe 1

Dévoilé par Michel-Edouard Leclerc le 6 décembre 2012 sur l’antenne d’Europe 1, le plan de défense des PME de l’enseigne est –sans vraie surprise – bien accueilli par les PME. Interrogée par Rayon Boissons, la Fédération des entreprises et entrepreneurs de France (Feef), « salue, en effet, l’initiative de Michel-Edouard Leclerc sur un plan de soutien des PME pour 2013 avec application immédiate. Il est important de contractualiser vite les accords afin de se concentrer sur le commerce, les produits et la fidélisation des clients donc la performance. Ceci permet d’être sur le fond et de créer de la dynamique et de la valeur. » La Feef n’est, en revanche, pas favorable à tous les volets du plan. « Nous sommes opposés à l’idée d’un raccourcissement des délais de paiement mais réaffirmons la nécessité que les délais actuels de règlement soient respectés

Aménagement de la LME

La Feef soutient, par ailleurs, l’idée d’un aménagement législatif de la LME à la faveur des PME. Idée que ne défend pas Michel-Edouard leclerc dans son plan mais son concurrent Serge Papin, président de Système U. « La LME a eu comme conséquence de rendre plus compétitives les grandes marques de par la bataille de prix acharnée qu’elles se livrent avec la distribution, argumente-t-on à la Feef. Cela a réduit, de facto, l’écart entre les marques leaders et les MDD. Hors, rappelons que 70 à 80% des MDD sont faites par des PME ! C’est donc tout un équilibre qui s’est fragilisé.»

La Feef soutient donc l’idée d’aménagements différenciés entre les PME et les grands groupes, comprenant diverses mesures cumulant les propositions de Michel-Edouard Leclerc et de Serge Papin, comme :

    • des accords simplifiés PME qui d’ailleurs existent déjà dans certaines enseignes (comme Intermarché, Auchan …)
    • des accords pluriannuels permettant à la PME d’avoir de la visibilité, de la sécurité pour investir et innover
    • l’indexation des prix des matières premières pour parer à la volatilité des prix particulièrement sur les contrats MDD
    • des approches de négociation spécifique aux PME dans les boxes avec un accompagnement et une formation des jeunes acheteurs à la relation commerciale avec les PME

« Nous lancerons très prochainement ces différentes réflexions avec la Fédération du commerce et de la Distribution sous la forme d’une vraie plateforme PME », avance-t-on à la Feef. Histoire que chaque enseigne n’y aille pas de son plan particulier. « Nous pensons qu’il doit y avoir une règle générale, commune à tout le monde, poursuit-on à la Feef. Il faut que cette règle soit profitable et respectée par l’ensemble des acteurs économiques de la distribution. Aujourd’hui il existe un déséquilibre, il est important que les marges soient réparties entre les produits et que le pouvoir d’achat ne s’établisse pas par rapport au « comparateur de prix » essentiellement des grandes marques mais qu’il s’appuie plutôt sur la réalité du panier moyen du consommateur. Comme cela a d’ailleurs été suggéré par beaucoup de distributeurs. »

La vidéo Michel-Edouard Lecler sur Europe :

Le magazine du mois