Rayon-Boissons / Distribution et magasins / Foires aux vins de printemps : les distributeurs se mettent au vert

Foires aux vins de printemps : les distributeurs se mettent au vert [F. Guyard]

24 Février 2010
Photo RB

Personne ne sait encore si ça vaut vraiment le coup d’y aller mais tout le monde y va. Le bio, segment très tendance du moment, est en train d’exploser au rayon vins. Et les foires de vins de printemps 2010 n’échappent pas à la règle. Les distributeurs de mettront à l’honneur les vins issus de l’agriculture biologique. A commencer par Monoprix, qui a tout bonnement décidé de réaliser un catalogue 100 % bio, comme l’an dernier. « Nous allons effectivement renouveler la démarche à laquelle nos clients ont bien répondu en 2009, confirme Jean-François Rovire, category manager vins chez Monoprix. Et ce n’est pas qu’une question de consommateurs citadins sensibles au bio. Nous avons le sentiment que les consommateurs sont réellement mûrs pour transformer l’essai sur cette catégorie de produits. » Dans le détail, Monoprix a sélectionné 55 références dont 30 sont issues du l’offre permanente des magasins. Le positionnement de ces vins va de 3 à 19 € avec « 80 % vendus à moins de 10 € », souligne Jean-François Rovire.

Même son de cloche du côté de Système U. Les foires aux vins de printemps seront l’occasion pour les Nouveaux Commerçants de lancer leur nouvelle gamme de vins bio MDD. Celle-ci se compose de neuf vins sur des unités de besoin majeures du rayon telles que bordeaux ou les vins de cépages. Le tout vendu à 3,79 € pour les vins de pays et à 4,29 € pour les AOC. Les produits prendront place par la suite au sein de l’offre permanente de Système U.

Carrefour Market y va aussi de sa petite touche puisque le bio fait partie des thématiques abordées par l’enseigne pour sa foire aux vins de printemps. « Nous constatons un véritable engouement pour les vins bio avec des ruptures fréquentes en magasins », note Jérôme Peter, responsable marketing vins de Carrefour Market.

Il n’y a guère qu’Auchan qui ne suivra pas la piste des vins estampillés du logo AB. Malgré l’apparition de quelques références dans les points de vente, notamment en MDD, le distributeur fera l’impasse lors de cette opération sur une catégorie qui génère encore quelque réticences. « Le cuivre utilisé pour la conduite de la vigne n’est pas sans conséquence pour le sol et cela pose un véritable problème », explique Olivier Mouchet, acheteur vins chez Auchan. Il préfère s’appuyer sur des vins à consommer rapidement au positionnement attractif censés répondre aux besoins printanier. Les Bibs® occuperont ainsi une place non négligeable au sein des catalogues des magasins Auchan.

Il en est de même chez Intermarché qui mise sur des produits destinés aux rassemblements familiaux festifs (mariages, communions…) et au traditionnel repas de Pâques. « L’objectifs est de répondre à ces différents pics de consommation, argumente Ludovic Paternotte, acheteur vins d’Intermarché. Pour cela, nous avons retenu une soixantaine de produits avec des promotions sur les ventes en carton. Parallèlement, les Bag-in-box® seront à l’honneur avec 10 % de l’assortiment. »

Une approche similaire à celle de Leclerc qui ne présente toutefois pas d’offre nationale. Les foires aux vins de printemps s’en remettront à la bonne volonté des centrales régionales et des adhérents qui en profiteront surtout pour écouler des vins de saison ainsi que quelques grands crus. Ce ne sont visiblement pas les stocks qui manquent.

Le magazine du mois