Rayon-Boissons / Distribution et magasins / Ce qu'il faut attendre d'Amazon sur la vente des boissons

E-commerce

Ce qu'il faut attendre d'Amazon sur la vente des boissons [Y.D.]

24 Septembre 2015

Le géant américain de la vente en ligne vient de lancer dans l'Hexagone une nouvelle boutique sur l'alimentaire qui comprend une offre de 7 000 boissons distribuées majoritairement par d'autres acteurs du web. Un assortiment pour le moins déconnecté en termes de prix.

Le site de e-commerce a ouvert le 23 septembre une boutique alimentaire avec un assortiment comprenant au global près de 35 000 références dont plusieurs milliers de boissons. Revue de détails.

Une offre de 7000 références

Amazon présente près de 7 000 références sur les boissons, majoritairement issues de la famille des produits alcoolisés : 4 400 sur les spiritueux, 850 sur les vins, 174 sur les bières ou encore 162 sur les champagnes et les vins effervescents. Les larges assortiments comprennent de nombreux produits du monde, notamment sur les bières avec des marques pointues de craft-beers comme Brewdog ou Brooklyn. A l'inverse, Amazon fait pour l'instant l'impasse sur les grandes marques qui dominent le marché français. Le site détient aussi un grand nombre de vins étrangers (allemands, sud-africains, etc.). Ce constat vaut de même pour les boissons sans alcool qui présentent par exemple une offre très importante d'eaux premium.

Des prix déconnectés

Amazon est loin de faire dans le discount. Sur les spiritueux, le site affiche par exemple le format 70 cl de William Peel à 15,25 €, Jack Daniel's 70 cl à 25,24 €, le 70 cl d'Absolut à 21,71 €, ou encore le 70 cl du rhum blanc Bacardi à 22,99 € ! Sur les eaux, le pack 6 X 1,5 l d'Evian est commercialisé à 11,22 € ou encore le Coca-Cola Zero 1 litre vendu à 2,78 €. Un positionnement pour l'heure déconnecté de la concurrence des offres on-line des enseignes.

Une organisation en marketplace

Les prix pratiqués sur Amazon s'expliquent en partie par l'assortiment proposé via la marketplace. Sur les alcools, les bières et les vins, les produits sont quasi exclusivement vendus par d'autres acteurs du web, notamment étrangers, auxquels Amazon offre une vitrine.

Une ergonomie à travailler

L'organisation des rubriques sur les boissons reste encore succincte. Sur la famille des vins par exemple, existent seulement deux clés d'entrée, à savoir les prix et les opérateurs de la marketplace. Aucune référence à la couleur ou aux vignobles.

Que faut-il en attendre ?

Avec cette nouvelle boutique, Amazon étend son champ d'action et vient titiller son principal concurrent sur le marché français Cdiscount. Le géant américain va devoir toutefois se réajuster assez rapidement au niveau des assortiments pour augmenter ses offres en direct avec des prix plus agressifs que ceux pratiqués via son activité de marketplace. Le site marchand du groupe Casino a pour le moment une belle longueur d'avance. Amazon devrait très rapidement faire évoluer son « rayon liquides ».

Le magazine du mois