Rayon-Boissons / Chiffres du marché / Parts de marché des enseignes : découvrez les gagnants et les perdants de 2018

Distribution

Parts de marché des enseignes : découvrez les gagnants et les perdants de 2018 [C.B.]

24 Janvier 2019

Face à une année 2018 marquée par les débats sur la loi alimentation et le mouvement des gilets jaunes, certains distributeurs ont su tirer leur épingle du jeu, Intermarché en tête. Revue d’effectif de ceux qui ont gagné du terrain et de ceux qui ont décroché avec les données de Kantar Worldpanel.

.

.

.

Les gagnants

Plus de fidélité ! C’est notamment à cela qu’Intermarché doit sa place de grand gagnant en 2018. L’enseigne, qui capte une proportion stable de ménages français (51 %), enregistre ainsi le plus fort gain de part de marché : + 0,3 point, pour atteindre les 13,7 %.

.

Juste derrière, avec + 0,2 point de progression, Lidl peut également se réjouir. Le

distributeur allemand qui possède 5,5 % de part de marché a notamment bénéficié d’une accélération sur les mois de novembre (+ 0,3 pts) et décembre (+ 0,5 pts), certainement liée à l’effet « gilets jaunes ». Sans compter que le discounter profite d’une amélioration du niveau de fidélité de ses clients et qu’il reste la troisième enseigne la plus appréciée derrière Leclerc et Système U.

Chez Aldi, la prise de part de marché, « plus rapide depuis la rentrée 2018 » dixit Kantar Worldpanel, se concrétise par une amélioration de + 0,1 point sur l’année. L’enseigne allemande gagne ainsi 280 000 clients, portant son nombre d’adeptes à 6,7 millions.

Système U enregistre la même progression (+ 0,1 pt) « avec une bonne contribution des circuits web et proximité ». Fréquentée par 38 % des Français, l’enseigne coopérative tire parti de l’amélioration de la fidélité de ses clients (+ 0,6 pts).

.

.

.

.

Les perdants

Une fois n’est pas coutume, Leclerc a perdu du terrain en 2018 (- 0,1 pt). Un niveau de fidélité stagnant, des

promotions moins percutantes et des drives moins contributeurs auront eu raison de la belle ascension selon Kantar Worldpanel. L’enseigne d’indépendants reste cependant leader dans la part de dépenses des Français sur les PGC FLS (21,1 %).

Même déboire pour Casino. Plombé par Leader Price, qui perd près de 500 000 clients, le groupe dirigé par Jean-Charles Naouri recule (- 0,1 pt), et ce malgré le gain de part de marché enregistré par Géant Casino (+ 0,1 pt).

.

.

.

.

Enfin, Carrefour et Auchan ferment la marche. Mis en difficulté par le circuit des hypermarchés, les deux groupes perdent chacun - 0,2 pt de part de marché pour atteindre respectivement 20,2 % et 10,3 %.

.

.

Stable

Entre-deux, on retrouve le groupe Delhaize, stable à 3,3 % de part de marché. Le propriétaire de Cora et Match a connu des difficultés sur la fin d’année dans ses hypers, tandis que les supers ont tiré leur épingle du jeu.

Le magazine du mois