Rayon-Boissons / Bières & Cidres / Portrait de Jean-François Drouin, cofondateur de Brasseurs de Lorraine et président du syndicat national des brasseurs indépendants

Bières

Portrait de Jean-François Drouin, cofondateur de Brasseurs de Lorraine et président du syndicat national des brasseurs indépendants

28 Mars 2019

À la tête de Brasseurs de Lorraine et du syndicat national des brasseurs indépendants, Jean-François Drouin ne ménage pas ses efforts pour promouvoir son métier. Le partage et la transmission font partie du quotidien de cet ingénieur et docteur en brasserie.

« Ma grand-mère disait que j’étais né avec le sourire », se souvient Jean-François Drouin d’un air rieur. Depuis, le cofondateur de Brasseurs de Lorraine ne l’a visiblement jamais perdu. À 53 ans, cet ingénieur de l’école supérieure d’agroalimentaire de Nancy (54) et docteur en brasserie « s’éclate » dans sa vie professionnelle. Une condition indispensable pour pouvoir jongler entre ses multiples casquettes. Brasseur depuis 2002 aux côtés de son camarade d’études Régis Bouillon, codirigeant de l’entreprise, Jean-François Drouin a rapidement ressenti l’envie de partager son savoir. Peu de temps après l’ouverture de l’établissement, le Nancéien a donc créé une formation au sein même de sa brasserie pour communiquer son engouement pour la bière artisanale. « Je suis un chercheur dans l’âme et j’aime enseigner, indique-t-il. Ma vocation de vouloir apprendre aux autres ne provient pas d’une motivation financière, mais d’une réelle envie de transmettre et d’échanger. »

« Je rêve d’une interprofession forte »

Devenue centre de formation officiel, la brasserie basée à Pont-à-Mousson (54), « zone neutre » de Lorraine au cœur de la rivalité nancéo-messine, accueille régulièrement des groupes de stagiaires. Elle permet également aux brasseurs en herbe de venir se frotter aux conditions réelles de la production dans un espace de 750 m² avec un outil d’une capacité de plus de 3 600 hl par an. Mais cela ne suffisait pas à ce Lorrain militant, dont bon nombre des 2 000 visiteurs annuels de la brasserie disent qu’il « transpire la passion ». Bien déterminé à partager son enthousiasme et à soutenir sa profession, Jean-François Drouin est devenu en 2016 le premier président du syndicat national des brasseurs indépendants (SNBI), le concurrent « artisanal » de Brasseurs de France. Une mission qu’il résume simplement, en trois mots : « Transmettre, défendre et promouvoir ».

Aujourd’hui au service des plus de 400 petites brasseries ayant adhéré au syndicat ces deux dernières années, le patron touche-à-tout compte bien faire bouger les choses dans le monde de la bière. De l’approvisionnement en matières premières au développement d’un label en passant par l’évolution de la convention collective et la mise en place d’un code d’usage pour définir les différents styles de bière, aucun sujet n’échappe à celui qui est également président de l’union des brasseurs du Grand-Est. Surtout pas celui de la formation, toujours au cœur de ses préoccupations.

Le SNBI travaille ainsi actuellement avec les autres acteurs du secteur, notamment le syndicat Brasseurs de France, à la création d’un référentiel de formation et d’un diplôme pour valoriser la profession. Un objectif qui permet aux deux syndicats, qui possèdent des visions souvent divergentes, d’œuvrer collectivement. « Je rêve d’une interprofession forte, confie Jean-François Drouin. On ne peut pas faire les choses chacun dans son coin, il faut rassembler les brasseurs. » Conférences et salons font également partie du quotidien de cet entrepreneur qui propose sa bière aussi bien en grande distribution qu’en cafés, hôtels et restaurants ou chez les cavistes. « Dans tous les cas, c’est avec le même état d’esprit que je le fais, résume-t-il. Que l’on soit président d’un syndicat, que l’on forme quelqu’un à la brasserie ou que l’on parle à une conférence, c’est la même chose : on partage ! » À l’entendre raconter avec ardeur ses aventures brassicoles, aucun doute, le patron lorrain a bien un cœur d’orge.

Par Camille Bourigault

Le magazine du mois