Rayon-Boissons / A LA UNE / Spiritueux et sodas sous la menace d’une hausse des taxes

Spiritueux et sodas sous la menace d’une hausse des taxes [J.L.L.]

12 Octobre 2017

D’après Les Echos, au nom de la prévention de l’alcoolisme et de l’obésité, le gouvernement pourrait relever la taxation des alcools supérieurs à 15° et celle des boissons sucrées. Le rapporteur du budget de la Sécurité Sociale et le ministère de la santé travaillent sur ces dossiers.

Le gouvernement pourrait bientôt servir une bonne dose de taxes supplémentaires aux boissons. Mais pas n’importe lesquelles. Les spiritueux et les boissons sucrées seraient concernés. Une information révélée par le journal économique Les Echos. Au nom de la lutte contre l’obésité et le diabète, Olivier Véran, député LREM, travaille sur le relèvement de la fiscalité des soft-drinks. De son côté, la ministre de la Santé Agnès Buzyn réfléchit à sanctionner les pastis, whiskies, rhums, vodkas, gins, liqueurs. Plus globalement, les alcools et apéritifs qui affichent plus de 15° sont dans le viseur, en incluant portos, pineaux et certains vins doux naturels. Un accroissement de + 10 % sur les droits est évoqué pour les produits du rayon spiritueux en brandissant la menace de l’alcoolisme. Tandis que les vins et les bières seraient épargnés.

Ces dernières années, la flambée fiscale a déjà été sensible pour de nombreuses catégories de boissons. Bien maigre consolation pour les filières potentiellement concernées par ces nouvelles charges, le quotidien Les Echos estime que le gouvernement ne fera pas les deux mesures en même temps.

Les dernières fortes hausses de taxes dans les boissons :

Les alcools et les soft-drinks en 2012

Les bières et les energy-drinks en 2013

Les rhums des DOM en 2014