Rayon-Boissons / A LA UNE / Parts de marché des enseignes : les indépendants au top

Distribution

Parts de marché des enseignes : les indépendants au top [J.Bi.]

19 Décembre 2018

Dans un mois de novembre où la consommation a été perturbée par le mouvement des gilets jaunes, certaines enseignes ont su faire face à la situation et gagner des parts de marché. C’est le cas d’Intermarché, Système U et Leclerc.

Photo Rayon Boissons

Toujours les mêmes ! La publication des parts de marché des enseignes de Kantar Worldpanel sur la période du 29 octobre au 25 novembre 2018 montre l’expansion des drives et des supermarchés à dominante de marques propres (Lidl, Aldi,...). Parmi les grandes enseignes, les seules à maintenir leur progressions sont Intermarché (+ 0,4 point de part de marché valeur), Système U (+ 0,2 point) et Leclerc (+ 0,1 point).

À l’image des derniers mois, les Mousquetaires restent sur une bonne dynamique. Ils pèsent désormais 14,8 % de part de marché grâce à leur niveau de fidélité qui s’améliore et le recrutement de 220 000 acheteurs supplémentaires. Système U a également su fidéliser davantage sa clientèle qui accorde un budget moyen plus important. Ceci lui vaut une part de marché de 10,6 %. Enfin, Leclerc est l’indépendant dont la part de marché reste la plus importante (21,3 %) et doit sa croissance essentiellement à la dynamique de ses drives.

Ces performances s’inscrivent dans un mois de novembre très mouvementé, à cause des mouvements des gilets jaunes, qui se conclut par une évolution des dépenses des foyers français sur les PGC-FLS de + 0,7 %, soit deux fois moins qu’au cours des 12 derniers mois. « Les difficultés structurelles auxquelles sont confrontées les plus grandes surfaces dans un contexte social agité (gilets jaunes) et l’environnement concurrentiel qui se durcit (black Friday et spécialistes) favorisent Internet et les drives (+ 8,8 % en novembre) aux dépens des autres circuits », selon le panéliste.

Et aussi :

  • Les achats des foyers français en nombre d’articles ont réduit de – 0,9 % en novembre alors que la baisse moyenne au cours de l’année écoulée est de seulement – 0,4 %.
  • Lidl atteint les 5,9 % de part de marché avec un gain de + 0,3 point sur la période. L’accroissement de la fidélisation des foyers et les investissements publicitaires (+ 3 %) expliquent cette progression.
  • Les hypermarchés ont subi une baisse de – 0,6 % des dépenses en novembre alors que l’évolution est de + 0,7 % sur le cumul annuel mobile P12.

Le magazine du mois