Rayon-Boissons / A LA UNE / Casino cède six hypers à Leclerc

Distribution

Casino cède six hypers à Leclerc [J.B.]

21 Janvier 2019

Casino cède ses sites de Castelnaudary (11), Saint-Grégoire (35), Dole (39), Cholet (49), Anglet (64) et Castres (81) à des adhérents Leclerc. D’autres transactions devraient suivre puisque le groupe de Jean-Charles Naouri souhaiterait se débarrasser d’une vingtaine d’hypers en difficulté.

Photo DR

Leclerc avait montré son intérêt dès l’annonce par le groupe Casino de sa volonté de se séparer d’un certain nombre de magasins en difficulté et les décisions n’ont pas traîné. Samedi 19 janvier, Casino a expliqué avoir conclu des promesses en vue de la cession de six hypermarchés à des adhérents Leclerc, « pour une valorisation des murs et fonds totale de 100,5 millions d’euros ».

Les magasins concernés sont ceux de Castelnaudary (11), Saint-Grégoire (35), Dole (39), Cholet (49), Anglet (64) et Castres (81). Soit des points de vente figurant « parmi les moins performants du parc », selon le communiqué de Casino. A eux six, ils « ont représenté un chiffre d’affaires HT de 150 millions d’euros en 2018 et généré une perte totale d’environ 8 millions d’euros de résultat opérationnel courant », précise le groupe.

Cette opération permet à Casino de réduire un foyer de pertes et de répondre ainsi aux exigences de résultats des marchés financiers. D’autres transactions devraient suivre puisque le groupe aurait établi une liste non exhaustive d’hypers Géant Casino à céder. Selon l’expert grande conso Olivier Dauvers, celle-ci compterait aussi les sites de Carcassonne (11), Lannion (22), Quimper (29), Nîmes (30), Toulouse Basso-Combo (31), Montpellier Odysseum (34), Marmande (47), Lanester (56), Nevers (58), Roubaix (59), Torcy (71), Niort (79), Montauban (82) et Argenteuil (95). Dans son communiqué, Casino indique également « sa volonté de se séparer » de « supermarchés et de Leader Price structurellement déficitaires ».

Pour Leclerc, ces achats s’apparentent à des opportunités répondant à des stratégies offensives ou défensives, selon les cas. A Castelnaudary (11) ou Dole (39), il s’agit par exemple de prendre pied dans des agglomérations où le groupement était absent. A Saint-Grégoire (35), en revanche, l’objectif est avant tout d’éviter qu’un concurrent ne vienne s’installer à 500 mètres d’un hyper Leclerc récemment refait à neuf.

« La réalisation de ces cessions est attendue au 1er semestre 2019, sous réserve de la consultation préalable des instances représentatives du personnel, qui ont été réunies vendredi 18 janvier, et de la réalisation des conditions suspensives usuelles », détaille Casino. Lequel précise que « les accords prévoient la poursuite des contrats de travail des collaborateurs de ces magasins conformément aux règles légales ».

D’autres cessions chez Casino

Casino précise que ces cessions d’hypermarchés sont distinctes du plan de cession d’actifs non stratégiques annoncé le 11 juin 2018. En parallèle de ces réductions de foyers de pertes, le groupe de Jean-Charles Naouri vient ainsi d’annoncer avoir signé un accord avec des fonds gérés par Fortress en vue de la cession de 26 murs d’hypermarchés et supermarchés valorisés 501 M€, dont 392 M€ seront perçus au premier semestre 2019. Cet accord prévoit la cession au 1er semestre 2019 par le groupe Casino d’un portefeuille de murs de 13 Géant Casino, 3 Hyper Casino et 10 Supermarchés Casino.

Le magazine du mois