Rayon-Boissons / A LA UNE / Belle année pour les boissons en hors domicile

Consommation

Belle année pour les boissons en hors domicile [C.B.]

3 Mai 2019

La météo ensoleillée et le Coupe du Monde de football ont favorisé la consommation de boissons dans les cafés, hôtels et restaurants. L’année 2018 enregistre ainsi les meilleures performances de ces quatre dernières années d’après les données de Nielsen On Trade.

C’est un revirement de situation. Alors que les ventes des boissons en cafés, hôtels et restaurants étaient mal orientées sur le premier semestre 2018 en CHR, l’année s’est achevée sur un bilan très positif. Au total, ce marché a progressé de + 2,1 % en volume et de + 3 % en valeur selon les données de Nielsen On Trade. Un résultat encourageant après des années 2015 et 2016 difficiles sur ces réseaux.

Cette performance a surtout été permise par deux phénomènes, comme l’indique Mathieu André-Febrero, directeur On Trade chez Nielsen. « D’abord, une météo favorable et l’on connaît la sensibilité du CHR aux conditions climatiques, notamment estivales, rappelle-t-il. Ensuite, un évènement sportif majeur : la Coupe du Monde de football qui a permis aux établissements d’événementialiser certaines soirées en juin et juillet pour faire le plein de clients. »

Le mois de juillet 2018 a donc été le meilleur mois en termes de volumes ces quatre dernières années pour les boissons en CHR. La fin de l’année a, quant à elle, été plus difficile en raison des perturbations liées au mouvement des gilets jaunes (- 4 %). Globalement toutes les catégories progressent à l’exception des spiritueux. La croissance des bières est notamment tirée par les bières de spécialités, tandis que le développement des boissons sans alcool s’explique principalement par le retour dans le vert des colas ainsi que le dynamisme des boissons aux thé. Enfin, si les spiritueux sont globalement mal orientés, les rhums (+ 2,4 %), les gins (+ 19 %), les purs malts (+ 4,7 %) et les amers (+ 8,3 %) tirent leur épingle du jeu.

Le magazine du mois