Rayon-Boissons / A LA UNE / Ackerman rachète la société Monmousseau

Ackerman rachète la société Monmousseau [Y.D.]

4 Novembre 2010
Photo DR pour Rayon Boissons

Le mouvement de concentration se poursuit dans le vignoble ligérien. Notamment dans l’univers des vins effervescents. La société Ackerman, qui s’apprête à fêter son bicentenaire l’an prochain, vient d’annoncer le rachat de la maison de Monmousseau au groupe luxembourgeois Bernard-Massard. Cette acquisition permet à Ackerman de s’implanter physiquement dans le vignoble tourangeau et de confirmer son leadership dans le secteur des bulles.

Jusqu'à présent, cette société avait des accointances avec la cave de Vouvray. Laquelle fait partie du groupe coopératif Alliance Loire, lui même propriétaire d’Ackerman. « La marque Monmousseau constitue une vraie valeur sur laquelle Ackerman souhaite capitaliser, comme cela est déjà le cas avec d'autres marques comme Rémy-Pannier, De Neuville, le Master de Donatien Bahuaud, explique Bernard Jacob, directeur général d’Ackerman dans un communiqué. En développant cette marque, nous voulons ainsi conforter notre position de leader de fines bulles du Val de Loire. Nous développerons également l’activité oenotouristique de Monmousseau à Montrichard.».

La société tourangelle réalise un chiffre d’affaires de 4,5 millions d’euros et commercialise environ près de 1,25 million de bouteilles dont 80 % en fines bulles en majorité sous la marque Monmousseau et principalement en appellations vouvray, crémant de Loire et touraine. Les vins sont distribués à l’export , notamment sur les marchés USA et au Japon. Dans l’Hexagone, la marque Monmousseau est présente dans le secteur traditionnel, notamment chez Nicolas ainsi qu’en grande distribution chez Monoprix et dans quelques magasins Leclerc de l’Ouest.

Pour sa part, le groupe Besnard-Massard souhaite se recentrer sur sa production de vins effervescents au Benelux et en Allemagne. Il entend en effet développer la production de ses sites de Grevenmacher (Luxembourg) et de Treves (Allemagne). Bernard-Massard devrait toutefois continuer de distribuer les vins Monmousseau sur le marché outre-Rhin

Le magazine du mois